Pages Navigation Menu

Délégation socialiste française au Parlement européen

Distribution de fruits et de lait dans les écoles, la pédagogie des bons produits

Distribution de fruits et de lait dans les écoles, la pédagogie des bons produits

Le Parlement européen s’est exprimé, aujourd’hui, en faveur d’un renforcement du programme de distribution de fruits et de lait dans les écoles.

Les eurodéputés socialistes et radicaux se félicitent d’avoir relancé ce programme et de l’avoir adapté aux préoccupations actuelles avec un double impératif : la priorité donnée aux fruits et légumes frais d’une part, l’interdiction de distribuer des produits transformés dans lesquels du sucre, du sel, des graisses, des édulcorants ou des arômes artificiels ont été rajoutés d’autre part. Cela malgré un lobbying très actif du côté de l’industrie agroalimentaire. Enfin, les États sont invités à promouvoir de saines habitudes alimentaires, des circuits alimentaires de proximité, l’agriculture biologique et la lutte contre le gaspillage.

Le principal changement apporté permettra de regrouper en un seul les programmes de consommation de fruits et légumes et de lait dans les écoles et de renforcer le budget alloué à celui-ci en le portant à 250 millions d’euros.

Ce programme va encourager une consommation de fruits et légumes frais ainsi que de produits laitiers chez plus de 30 millions de jeunes européens. L’école jouera un rôle pédagogique et central non négligeable afin d’améliorer les habitudes alimentaires de nos enfants.

Il permettra notamment de lutter contre le surpoids et l’obésité, et de promouvoir un régime alimentaire sain et équilibré. Ce programme contribuera également à dynamiser toute l’agriculture de proximité et les circuits courts en privilégiant les produits locaux et saisonniers, ainsi que les produits issus de l’agriculture biologique.

Le sujet et les sommes en questions peuvent paraître anecdotiques mais concrètement cela représente beaucoup pour les enfants d’abord, les citoyens ensuite et les agriculteurs européens enfin, qui voient là un débouché valorisé et pérenne.

Dans le contexte de crise agricole que nous connaissons, ce programme soutiendra les petits agriculteurs et le secteur laitier en leur permettant d’écouler leurs produits.

Print Friendly