Pages Navigation Menu

Délégation socialiste française au Parlement européen

Interdiction des pesticides sur les SIE : Soyons (éco)logiques !

Interdiction des pesticides sur les SIE : Soyons (éco)logiques !

Sous l’impulsion des sociaux-démocrates, le Parlement européen a aujourd’hui voté pour l’interdiction des pesticides dans les surfaces d’intérêt écologique. Nous nous félicitons de cette victoire, et nous saluons l’action déterminée d’Eric Andrieu et de Jean-Paul Denanot.
Maintenir les pesticides dans les surfaces d’intérêt écologique ? La droite européenne ne voyait pas d’incohérence !
Pour la Délégation Socialiste Française, il est urgent de favoriser une agriculture durable qui préserve la biodiversité et protège la santé des Européens. Cela passe par une réduction de la place des pesticides et leur interdiction sur les surfaces d’intérêt écologique (SIE). Ces dernières représentent moins de 8 % des terres arables en Europe.
Pour une fois, la proposition de la Commission européenne va dans le bon sens : interdire une pratique contreproductive et néfaste pour l’environnement !
Nous réfutons les arguments de la droite pour laquelle cette mesure porte atteinte à la production de protéagineux et de légumineuses. La question de l’indépendance en protéines végétales est vitale, mais ne se réglera pas uniquement à travers les SIE. Il est urgent de mettre en place une vraie stratégie européenne d’indépendance végétale afin de réduire nos importations de soja destiné à l’alimentation animale et trouver des solutions pérennes qui ne nuisent pas à l’environnement. C’est l’objet du rapport que prépare actuellement Jean-Paul Denanot.
Il est fondamental de réserver les surfaces d’intérêt écologique pour ce à quoi elles sont destinées : préserver la biodiversité et les pollinisateurs, essentiels à notre agriculture.
Pour les eurodéputés socialistes et radicaux, le fait que le nouveau gouvernement Français n’ait pas pris position sur le sujet est la preuve des contradictions qui minent sa composition.
Dans tous les cas, ce vote devra donner le la de la future PAC.

Print Friendly