Pages Navigation Menu

Délégation socialiste française au Parlement européen

L’accord avec l’Équateur menace la filière de la banane communautaire

L’accord avec l’Équateur menace la filière de la banane communautaire

Louis-Joseph Manscour (S&D). – Monsieur le Président, Madame la Commissaire, la baisse des tarifs douaniers à l’entrée sur le marché communautaire, prévue par les accords commerciaux conclus entre l’Union européenne et les pays producteurs de bananes d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale, pourrait avoir des conséquences néfastes tant sur le marché européen que sur l’équilibre socioéconomique déjà fragile des régions ultrapériphériques. Cet accord avec l’Équateur, premier exportateur mondial de bananes, fait planer une menace directe sur la filière de la banane communautaire, pourtant la plus propre du monde.

Aussi, ce démantèlement tarifaire, qui s’établira bientôt à 75 euros la tonne sur les bananes sud-américaines entrant sur le marché européen, va plus loin que les concessions faites par la Commission à l’OMC en 2009. Malgré les légères améliorations – que je salue d’ailleurs – qui ont été apportées au texte lors du trilogue d’aujourd’hui sur le mécanisme de stabilisation pour les bananes prévu jusqu’en 2009, je ne peux me résoudre à donner un blanc-seing à cet accord.

Print Friendly, PDF & Email